Connect with us

Storie - Histories

Un vin chargé d’histoire: le Clos de Vougeot. Nous sommes en Bourgogne, dans la Côte d’Or et dans la partie méridionale de la côte de Nuits.

Giovanni Curcio

Published

on

Dans cette vidéo, que je vous recommande bien sûr de regarder, nous avons zoomé sur le Clos-de-Vougeot.

La Bourgogne est toujours une région qui fascine les gens amateurs du vin. Ce sont des vins raffinés et complexes qui nécessitent un public averti, car le pinot noir (principal cépage rouge de Bourgogne) et le chardonnay (principal cépage blanc) ont en commun une acidité qui provient des sols bourguignons à prédominance calcaire. Or cela peut agacer voir déplaire à certains buveurs novices. Après cette parenthèse, nous traversons l’un des vignobles les plus suggestifs de France. La Bourgogne est souvent comparée à Bordeaux comme l’acquasanta (Bourgogne) et le diable (Bordeaux). Les vins de Bordeaux sont accusés d’être classés par les caves et de moins respecter le terroir qu’en Bourgogne. Cette thèse est renforcée par le classement de 1855 des vins de Bordeaux qui a reçu une forte influence des négociants anglais et était donc basé sur le domaine et le prix. En Bourgogne, c’est plus ou moins comme cela. En 1855, des tentatives de classification de la région viticole ont été faites par diverses personnalités du monde du vin, dont le Dr Jules Lavalle. Lavalle a classé les différents climats ou parcelles, sur une base historique plutôt que géologique. De plus, à l’époque, les parcelles bourguignonnes n’avaient pas des milliers de propriétaires comme aujourd’hui mais des aristocrates et vieux bourgeois recyclés. Après la révolution de 1830, ce fut de hauts fonctionnaires et propriétaires terriens. Sinon cela ne s’expliquerait pas la présence de grand cru vaste, précisément le clos-de-vougeot (50 ha) ou le Chambertin etc …

Le classement de Jules Lavalle sera évidemment remodelé avec les décennies à venir et s’orientera vers quelque chose qui nous est plus familier aujourd’hui.

Le clos-de-vougeot a été créé par les frères cisterciens de Cîteaux, qui ont pu créer leur abbaye grâce à la rivière à proximité de cette commune: la Vouge, qui est censée avoir donné le nom à cette commune.

Le Clos-Vougeot est un grand cru de 50 ha avec 80 propriétaires, un terroir allant du calcaire classique et le calcaire brun au fur et à mesure de se diriger vers le sommet. Cultivé principalement avec le  pinot noir, il existe cependant des 1er crus cultivés avec peu de chardonnay, ce qui est assez rare dans ces régions.

Dans la carte cadastrale, un peu ancienne mais qui n’a pas beaucoup changé au fil du temps, on retrouve les noms historiques de l’appellation.

Gros Frères et Soeurs, avec cette parcelle contiguë au château de Vougeot, qui produit des vins riches et intenses.

Meo Camuzet, qui fut l’un des premiers acheteurs de la parcelle alors qu’elle était totalement «libéralisée» après la révolution de 1830. Camuzet est l’une des maisons qui accorde une grande attention à l’écosystème. Des vins très élégants, dignes des grandes tables gastronomiques du monde. La cave est aujourd’hui dirigée par Jean-Nicolas, qui a repris le domaine familial au début des années 90′, soutenu par un grand nom de la région et un ami de la famille: Henri Jayer.

D’autres noms historiques du cadastre, comme Reboursereau, aujourd’hui propriété de la famille Bouygues, mais toujours représentée par les héritiers de Reboursereau. La famille Bouygues a permis à ce domaine de se moderniser et de retrouver son ancienne splendeur.

Reboursereau a toujours fait partie de l’histoire de Vougeot et figurait parmi ses premiers acheteurs en 1839.

René Engel, un nom que l’on retrouve souvent et qui s’appelle aujourd’hui Domaine d’Eugénie, propriété de Pinault.

Traitements du sol totalement naturel grâce aux engrais organiques, ils entament une conversion en biodynamie entre 2009 et 2010. Ils ne possèdent que 1,37 ha à Vougeot. Ce sont des vins à la robe riche, aux arômes intenses rappelant la violette dans leur jeunesse, passant des myrtilles aux notes de truffe au fil des ans. Si vous avez une bouteille un peu vieillie, ne l’ouvrez pas si vous n’avez pas de truffes noires.

Vougeot abrite de célèbres propriétaires de toutes la côte de Nuits, comme Arnaud Lachaux, un tout petit domaine et des vins dignes du nom de grand cru. Très persistant et avec une capacité à vieillir hors de l’ordinaire. Le tortochot, que j’ai découvert récemment, s’est converti en vins bio très agréables.

Puis un de mes favoris, Jacques Prieur.

Je définis ses vins comme immortels. Nous conservons une collection de vieux millésimes chez Lucas Carton allant de Volnay, à Meursault et évidemment au Clos-de-Vougeot, qui partent de la fin des années 80′, excellent, jamais eu de mauvaises surprises avec ces vins. Bouteilles et vins intacts, hélas, excellents.

Vougeot a toujours été un vignoble magique, précieux et riche en histoire.

Giovanni Curcio

adaptation par Mathias di Lauro Sanseverino

Sommelier au restaurant Lucas Carton à Paris. Ses passions: le vin, la viticulture, les voyages dans les vignobles et la gèographie des vignes; ...ah oui, les cèpages!

Click to comment

Leave a Reply

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Seguici – Suivez nous

Tag

CATEGORIE/catégories