Connect with us

Storie - Histories

Un cépage de légende… le Barbera

Giovanni Curcio

Published

on

   

Parler de Barbera est un sujet très intéressant, et à toute sa place dans notre chronique sur les vins d’Italie et ses vignobles.

Le barbera est un cépage qui a connu une expansion très rapide, d’abord en Italie puis dans le monde entier. Cette expansion s’explique par la résistance et sa facilité d’adaptation aux différents sols. Un ever-green, qui a également réussi à survivre aux différents modes et à rajeunir sa réputation de cépage de production quantitative plutôt que qualitative.

Le Barbera s’est développé considérablement en Italie et de les Etats-Unis en ont de très bons exemples (sur lesquels nous reviendrons).

Quand j’ai commencé mes études de sommelier, en Italie, l’enseignement de l’histoire de la barbera était dominé par le Bricco dell’Uccellone. C’est un vignoble planté dans les années 60 par Giacomo Bologna qui, sous l’influence de l’écrivain et guide Veronelli, s’est fait séduire à produire un vin non seulement acide et pétillant, mais surtout un vin de caractère.

Le Barbera de Giacomo Bologna était à l’avant-garde de la qualité, à une époque où la productivité était le paramètre de jugement qui conditionnait le choix du type de raisin à planter. Ce choix était également une bonne chose car ce cépage a pu survivre au tsunami des vins de qualité, qui a emporté cette multitude de raisins, dont on ne se souvient même les noms, qui étaient des reines de productivité.

Une chose a permis à cette vigne de résister même dans la transition, le Barbera est riche en couleur, très fruitée, douce, chaude mais pas trop, et conserve un goût  de «lait» très agréable qui fascine les savants et les pharisiens.
Le Bricco dell'Uccellone est situé à Asti, une terre de vins effervescents, de nebbioli légers, de muscat et de vins prêts à boire. Bricco dell'uccellone jettera alors les bases de la Barbera d'asti, qui donnera vie à d'autres vignobles de renom: Miole , La Court, Crena.


Cascina La Court, Michele Chiarlo-Merci Google


Les trois vignobles en question proviennent d'Agliano et d'Agliano terme, une ville du sud d'Asti.
Tout au long de notre voyage à travers les vignes de Barbaresco, nous avions souvent mentionné que les grands vins du Nebbiolo ont des sols composés principalement de marnes cénozoïques avec un peu de conglomérat et de sable.
Par rapport aux Langhe, les terres de la région d'Asti sont un peu plus "lourdes", donc ils possèdent plus de sable. Si l'on ajoute à cela que les grands vignobles sont situés à un maximum de 200 mètres d'altitude (et non 250-270) comme dans les Langhe, parcelles viticoles strictement exposé sud-sud-est, et enfin avec un type de raisin plus riche en couleur comme le Barbera; on obtient un vin doux, structuré, chaud, à boire bien avant le Barbaresco et le Barolo.


La Crena, Vietti-Merci Google

Le barbera Crena di Vietti et les crus de Miole et Cascina La Court de Michele Chiarlo, viennent d'une région chaude. Ces trois vignobles ne sont pas loin notamment Miole et Cascina La Court qui sont à environ deux mètres à vol d'oiseau.
Vietti et Michele Chiarlo sont aussi deux grands viticulteurs de Barolo, qui expriment deux styles différents (mais nous en parlerons lorsque nous aborderons les Barolos).


Fin de l'ètape plus au nord (maintenant dans les terres de Barolo) pour décrire un vin qui, pour les grands amateurs de vins ainsi que les habitués des salles d'enchères est quelque chose de rarissime, presque légendaire, un vin dont on entend parler mais que l'on trouve jamais: Barbera Pozzo dell'Annunziata de Roberto Voerzio. Il est produit strictement en Magnum, en très peu d'exemplaires et à un prix hors du commun.


Pozzo dell'annunziata-Merci Google

Ce barbera est produit dans les vigbes où le cépage Nebbiolo ne peut pas s'exprimer au mieux. Dans les points où le sol est plus épais.
Le rendement de ce vin est moindre avec une production qui n'atteint pas le millier de magnums.



Giovanni Curcio
adaptation par Mathias di Lauro Sanseverino
 
 




Sommelier au restaurant Lucas Carton à Paris. Ses passions: le vin, la viticulture, les voyages dans les vignobles et la gèographie des vignes; ...ah oui, les cèpages!

Click to comment

Leave a Reply

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Seguici – Suivez nous

Tag

CATEGORIE/catégories