Connect with us

Storie - Histories

L’origine du Sidecar et du White Lady est contandue entre deux bar à cocktail de la capitale

Michele Crippa

Published

on

L’histoire de ces deux cocktails est intimement liée l’une à l’autre, et fait écho au paradoxe suivant “Qu’est-ce qui est apparu en premier : l’œuf ou la poule ? »



La paternité du Sidecar est contestée entre deux grands bars parisiens, celui du Ritz Paris et le Harry’s New York Bar. Le nœud du problème réside dans le fait que dans certains documents il est prouvé que le Sidecar était déjà été servi au Ritz dans les année 1920, et c’est donc le cocktail qui a donné le coup d’envoi à la veine Cointreau et jus de citron. A cette époque, le barman était Frank Meier; il l’aurait inventé pour donner une alternative valable à un autre cocktail à base de Cognac, le Stinger. Cependant, ce qui est curieux, c’est que dans son livre de 1936, The Artistry of Mixing Cocktails, il ne s’est pas attribué cette paternité; simple oubli, erreur d’impression ou autre chose?
Néanmoins, si nous voulons donner du crédit à cette théorie, la White Lady serait une variante du Sidecar dans laquelle le gin est remplacé par du cognac. Mais , il y a un hic…. Harry Mc Elhone avait déjà inventé un cocktail appelé White Lady à Londres en 1919, dans lequel il n’y avait aucune trace de gin, mais à sa place de la crème de menthe. Le White Lady à base de Gin a été inventé, ici il n’y a aucun doute, en 1929 par Harry (la première version comprenait les trois ingrédients à parts égales) qui, toutefois, s’attribue la paternité du Sidecar comme une variante de son White Lady, prétendant l’avoir servi, pour la première fois, à un homme qui venait d’avoir un accident à bord de son side-car et qui avait besoin de quelque chose pour se remettre du choc.



Dans cette diatribe à deux, il y a deux autres personnages qui sont «soupçonnés» d’avoir créé le Sidecar: Pat McGarry, du Bucks Club à Londres, et un barman de Chatham, dont le nom est inconnu. Ces possibilités placeraient la date de naissance de ce cocktail entre 1915 et 1918, puisque, dans les deux cas, il aurait été dédié à un soldat de la Première Guerre mondiale qui conduisait un side-car.

Le doute sur l’origine de ces cocktails est loin d’être résolu, mais d’autres cocktails naîtront de cette tendance: comme le Kamikaze, à base de vodka, ou la bien plus célèbre Margarita, à base de tequila.

Retrouvez les vidéos de nos cocktails sur notre chaîne YouTube

Responsabile della sala di un ristorante parigino carico di storia come il "Lucas Carton", dove, insieme a Giovanni Curcio, lo Chef Sommelier, continua a portare avanti quello stile franco-italiano che tanto lo aveva affascinato a Londra, ma anche, e soprattutto, a cercare di trasmettere la sua passione alle nuove generazioni. Il progetto Chiccawine si sposa proprio co questo intento: promuovere, tramite le nuove tecnologie, le tecniche di sala e bar, portare la curiosità su prodotti tradizionali che meritano di essere messi sotto le luci dei riflettori e far conoscere gli uomini che dedicano la loro vita affinché tutto questo non scompaia.

Click to comment

Leave a Reply

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.

Seguici – Suivez nous

Tag

CATEGORIE/catégories