Connect with us

Storie - Histories

La colline de l’Hermitage est le berceau de grands vins. La Vallée du Rhône et plus particulièrement la partie septentrionale est un de mes vignobles préférés en France. Nous voici dans la Drôme sur l’appellation Hermitage. 

Giovanni Curcio

Published

on

La colline de l’Hermitage est le berceau de grands vins. La vallée du Rhône et plus particulièrement la partie septentrionale est un de mes vignobles préférés en France. Nous voici dans la Drôme sur l’appellation Hermitage. 

D’ailleurs cette appellation peut s’écrire sous deux formes: Hermitage ou Ermitage. 

Reconnue AOC en 1937, Hermitage est une petite appellation de petite taille, elle ne fait que 136 hectares.

Son aire se développe sur trois communes: Tain-l’Hermitage, Crozes-Hermitage et Larnage. 

Hermitage est connue grâce au passage d’un chevalier de Blanche de Castille, Gaspard de Sterimberg, de retour de la croisade des Albigeois voulait se repentir et se réfugia sur la colline en 1224. 

On sait également que sous le règne de Louis XIV, l’Hermitage était le vin préféré des Tsars de Russie. 

Allons un peu plus dans le détail de cette appellation. Cette colline surplombante se situe sur la rive gauche du Rhône. On y produit du vin blanc (environ 30% de la production) issu majoritairement de marsanne et de roussanne, et du rouge (70% de la production) à base de syrah, mais il peut être complété par les deux cépages blancs évoqués (15% maximum) . 

Concernant les vins blancs, souvent de couleur jaune avec des reflets or, ils sont denses, ont une certaine onctuosité, de la puissance, développant des arômes de fruits jaunes, de fruits secs et possèdent une très belle amertume. 

Mais on y élabore également des vins de paille. Ce sont des vins sucrés où les raisins sont mis à sécher sur de la paille uniquement pour certains millésimes; une vraie curiosité à goûter au moins une fois! 

Pour ce qui des vins rouges, ils sont denses, d’une grande qualité également. Deux écoles se distinguent sur la colline: les vins d’assemblage où les vignerons assemblent plusieurs parcelles comme le fait Jean Louis Chave, et les vins issus d’une seule parcelle (les cuvées parcellaires) comme le fait Michel Chapoutier. Issu d’assemblage ou non les vins sont denses, puissants, épicés. 

Les vins de l’Hermitage, blancs comme rouges, sont parmis les plus grands vins du monde, ils ont besoin de se reposer quelques années en cave pour exprimer leurs complexités, et développer la splendeur des vins de l’Hermitage.

Sur l’Hermitage, la géologie des sols est incroyable. Le terroir est principalement constitué d’arènes granitiques recouvertes de gneiss, de micaschistes, ou autres cailloux ronds alluvionnaires. Michel Chapoutier peut vous parler des heures de la colline et de la spécificité de ses sols. L’exposition de l’appellation peut être très pentue sur certains climats et bénéficier d’un très bon ensoleillement principalement sud. 

La diversité des sols y est unique au monde.


Parmis les terroirs mythiques d’Hermitage, citons: 

Les Bessards situé sur la partie ouest de la colline, idéal pour les rouges, ce terroir de granite très accidenté donne des vins rouges exceptionnels ( c’est sur ce coteau qu’est produit la grande cuvée “La Chapelle” de Jaboulet). 

Le Méal dans la partie centrale du coteau, à une exposition idéale avec un sol calcaire. C’est un terroir unique pour les blancs et les rouges qui ont besoin de temps.

L’Ermite dans la partie haute de la colline, sur un sol très pauvre, Chapoutier y fait une cuvée parcellaire en rouge qui peut défier les décennies, de par sa structure, sa pureté, c’est d’une densité unique. A goûter une fois dans sa vie lorsque le vin a plus de 20 ans. 

Les Roucoules, dans la partie centrale de la colline avec une grande partie de calcaire. C’est un grand terroir qui donne des vins blancs structurés, larges et riches. Les domaines Marc Sorrel et Laurent Habrard y produisent d’incroyables cuvées. 

Les vins d’Hermitage sont à oublier dans votre cave, et sont de grands vins de gastronomie. 

Essayer les blancs de quelques années sur un homard rôti au safran pour en comprendre la dimension unique. Quant aux rouges sur un pigeon rôti aux olives avec une vinaigrette aux abats. 

Parmis les grands producteurs, des noms qui résonnent comme Michel Chapoutier, Jean Louis Chave, la maison Jaboulet ,Jean Louis Grippat, Bernard Faurie… La liste est longue.

Alexandre Cuvillier

Sommelier au restaurant Guy Savoy-Paris

https://www.linkedin.com/in/alexandre-cuvillier-51992571/

adaptation par Mathias di Lauro Sanseverino

Sommelier au restaurant Lucas Carton à Paris. Ses passions: le vin, la viticulture, les voyages dans les vignobles et la gèographie des vignes; ...ah oui, les cèpages!

Seguici – Suivez nous

Tag

CATEGORIE/catégories