Connect with us

Degustazioni - Dégustations

Joseph Drouhin s’exporte aux Etats-Unis, en Oregon

Alexandre Cuvillier

Published

on

On ne présente plus la maison Joseph Drouhin en Bourgogne, qui possède une place de premier choix par la diversité des appellations produites; en passant par de simples villages, des premiers crus (commes Les Amoureuses à Chambolle-Musigny) à des grands crus minuscules (le Musigny).

En 1987, la maison Drouhin s’installe aux États-Unis, à Dundee dans l’Oregon, au sud de Salem. Elle prend possession d’un domaine d’un peu plus de 90 hectares surplombant la Willamette Valley. Comme en Bourgogne, ici on retrouve les mêmes cépages avec une dominante de pinot noir et une plus petite proportion de chardonnay; l’ensemble du vignoble représente environ 50 hectares.


Toutes les vignes de Drouhin Oregon sont plantées sur l’AVA Dundee Hills. En quelques mots Dundee Hills AVA, c’est un peu moins de 700 hectares de vignes, cette AVA est protégée des aléas climatiques du reste de la région, c’est-à-dire que les précipitations y sont plus faibles, grâce au relief vallonné. On y constate des nuits plus chaudes et moins d’épisodes de gel.
Le sol est typique de l’Oregon, soit des sols riches volcaniques “ Jori soil “ formés à base d’anciens basaltes volcaniques, soit des sols principalement argileux et limoneux, qui favorisent un excellent drainage.

L’ensemble des vignes est travaillé en agriculture biologique, dans la tradition du savoir-faire bourguignon; les vendanges sont faites à la main, sous l’œil aguerri de Véronique et Philippe Drouhin, très méticuleux.


Une fois les raisins rentrés, tout se déroule par gravitation dans les chais, les manipulations sur les raisins sont minimes. Une fois les fermentations à base de levures naturelles réalisées, les vins sont élevés en barrique provenant d’une tonnellerie française, avec la même habilité qu’en Bourgogne, pendant une durée variant de 6 à 24 mois.



Passons à la dégustation avec quelques notes sur le millésime 2016 en Oregon. L’année fut assez chaude et sèche, avec un millésime quelque peu précoce, les premières vendanges ont débuté la dernière semaine du mois d’août avec des baies de petites tailles d’une belle maturité.
On débute dans un premier temps avec deux vins blancs du millésime 2016

La cuvée Arthur est issue du cépage chardonnay, uniquement à base de Dijon Clone, un vignoble plantée en 1990. Arthur est le prénom du fils de Véronique. C’est une cuvée simple d’une robe jaune pâle au reflets verts, avec des effluves aromatiques de style “ chablisienne “; on retrouve des notes d’acacias, de la minéralité. C’est assez plaisant, en bouche  assez tonic, avec un beau volume et une finale saline et citronnée. C’est un joli clin d’œil à la Bourgogne, plus précisément le Chablisien, à déguster sur quelques huîtres Blue Point de la côte est.

L’autre cuvée Edition Limitée Chardonnay est une sélection des meilleurs barriques issues de vignes plantées en 1994. C’est une cuvée taillée pour la garde, dans un style plus gras et opulent. Les notes boisées sont plus présentes, des tonalités vanillées mais discrètes. C’est à oublier quelques années en cave afin que l’élevage se fonde avec la matière.

 

 

Puis sur les vins rouges, trois cuvées dégustés. 


La cuvée Pinot Noir Dundee Hills, est la première dite classique du domaine. Issue de vignes plantées en 1988, les maîtres mots de cette cuvée s’articulent autour de la gourmandise, finesse et élégance. C’est très typique des pinots noirs de Dundee Hills, un fruit frais avec des notes de cerises et d’épices.

La cuvée Laurène Pinot Noir est la cuvée phare et tient son nom de la fille aînée de Véronique Drouhin. Elle n’est pas vendangée en grappes entières, c’est à nouveau une sélection des meilleures barriques. La robe est d’un rouge rubis plus prononcé. Au nez c’est puissant, on retrouve des touches épicées, poivrées, des notes de cerises à l’eau de vie. Les tannins sont d’une grande finesse et le vin d’une longueur honorable. Laurène est une très belle bouteille à oublier en cave je pense pendant 5 ans au minimum.



La dernière cuvée est Louise, produite uniquement sur les beaux millésimes. C’est une sélection des barriques les plus prometteuses. Les élevages y sont plus longs, et il y a une petite partie de bois neuf. C’est le fleuron de la maison et elle est produite en quantité infime. Pour l’avoir goûté sur plusieurs millésimes, c’est un bonheur de la déguster à maturité.



La maison Drouhin Oregon, est une valeur sûre en Oregon. Les vins sont bons et d’un bon rapport qualité prix.
De plus le domaine est magnifique, l’accueil y est remarquable.


Merci encore à eux.






Alexandre est sommelier depuis maintenant huit ans, il est passionné par le terroir viticole dans le monde entier. Depuis ses débuts il s'épanouit dans de prestigieuses maisons étoilés en France ou aux Etats Unis et maintenant avec le chef Guy Savoy au sein de son restaurant à la Monnaie de Paris.

Click to comment

Leave a Reply

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.

Seguici – Suivez nous

Tag

CATEGORIE/catégories