Connect with us

Storie - Histories

Gibson cocktail: l’oignon qui changea le Martini

Michele Crippa

Published

on

La popularité de la série “Le jeu de la dame” nous donne l’occasion de parler d’un cocktail qui accompagne le protagoniste à chaque tournoi: le Gibson.
Même si elle est minime, la différence avec le Martini classique est évidente. Elle consiste à remplacer l’olive classique en saumure par un oignon aigre-doux, qui apporte une note d’umami au cocktail; cependant, ce détail très subtil a un grand nombre d’explications, toutes possibles mais aucune à 100% certaine. Néanmoins, il faut dire que la recette a été publiée pour la première fois en 1908 par William Boothbay; le Gibson était un martini sans aromatic bitter.

La première histoire se déroule au Player’s Club de New York, où le célèbre artiste Charles Dana Gibson, père de la Gibson girl, a défié le barman de créer un meilleur cocktail que le Martini, lequel lui a proposé de simplement remplacer l’olive par un oignon de printemps.

Gibson girl
CC Atlanta Magpie

Une deuxième possibilité nous emmène sur la côte ouest des États-Unis, plus précisément au Bohemian Club de San Francisco, lieu où le Gibson était servi depuis les années 1890. La preuve est que ce cocktail a été évoqué dans un essai rédigé par le propriétaire du Club en 1898.

Une troisième légende raconte qu’un homme d’affaires avait l’habitude de demander au barman, lors des déjeuners d’affaires particulièrement importants, un verre à cocktail avec de l’eau, garni d’un oignon de printemps pour le différencier des martinis servis à ses invités, afin de maintenir l’esprit clair.

CC SteveR-

Quelle que soit la vérité, une chose est sûre; pour faire un bon Gibson, les saveurs de l’oignon sont fondamentales, alors pourquoi ne pas essayer de le préparer vous-même. Le cocktail obtenu sera meilleur et certainement avec des caractéristiques uniques que vos amis, ou clients, ne trouveront nulle part ailleurs.

Responsabile della sala di un ristorante parigino carico di storia come il "Lucas Carton", dove, insieme a Giovanni Curcio, lo Chef Sommelier, continua a portare avanti quello stile franco-italiano che tanto lo aveva affascinato a Londra, ma anche, e soprattutto, a cercare di trasmettere la sua passione alle nuove generazioni. Il progetto Chiccawine si sposa proprio co questo intento: promuovere, tramite le nuove tecnologie, le tecniche di sala e bar, portare la curiosità su prodotti tradizionali che meritano di essere messi sotto le luci dei riflettori e far conoscere gli uomini che dedicano la loro vita affinché tutto questo non scompaia.

Click to comment

Leave a Reply

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.

Seguici – Suivez nous

Tag

CATEGORIE/catégories