Connect with us

Storie - Histories

Carnet de Voyage N.13-Cannubi: le vieux sage.

Giovanni Curcio

Published

on

Nous reprenons notre route dans le Piémont à la découverte d’une autre appellation: celle de Barolo. Aussi, j’ai décidé de nommer cet article “le vieux sage” pour des raisons évidentes pour ceux qui connaissent cette dénomination.

Même cépage que pour le Barbaresco, ici le Nebbiolo a un goût plus anguleux, avec des tanins plus marqués, qui donnent des vins austères qui ont besoin de temps pour se bonifier. 

Cannubi est le plus ancien vignoble connu à s’appeler Barolo, le premier à porter également la mention du vignoble sur l’étiquette et surtout, il est aussi le plus équilibré (d’où le plus sage des vignobles).

Il y a des années, j’ai visité le vignoble de Michele Chiarlo, qui m’a parlé “Cerequio la saveur, la fraîcheur et la verticalité, (un autre cru très important de Barolo), l’austérité à Sarmassa et Cannubi c’est l’équilibre à 360 degrés, un vin rond.

L’appellation Barolo est déjà plus élevée que celle de Barbaresco, avec des collines qui commencent à 250 mètres au-dessus du niveau de la mer, et en moyenne, avoisinent les 300 msl pour la plupart des crus.

Retournons à Cannubi. La naissance de ce toponyme est née lorsque l’œnologue Oudart (lien ci-dessous) a eu une excellente expérience à Barbaresco et a souhaité planter un vignoble sur ces terres. Il était curieux de connaître si l’influence française dans le Piémont était importante.

Oudart trouve un endroit où il est facile de développer les premières vignes; un sol pauvre mais avec peu de mauvaises herbes.

Le sol de Cannubi est un substrat de marnes, avec une parcelle d’argile, silto.

Les vins sont toujours d’une belle robe rubis vive et intense, qui conserve une certaine vigueur même avec l’âge. Le nez de cerise et de prune avec de légères notes mentholées qui, à mon avis, rapproche ce vignoble de celui de Cerequio.

La bouche est ronde, large, mais en même temps longue. Un barolo “didactique” qui peut être vieilli en grands fûts (selon la tradition) ou en barrique souvent mal vu dans cette région.

J’ai toujours préféré une viande d’agneau avec ces vins. Vous avez le choix de la recette, à condition qu’elle soit simple et de qualité. 

Mes producteurs préférés dans cet aire de 40 hectares sont:

Michele Chiarlo évidemment. 

Damilano, Marchesi di Barolo (ci-dessus le lien), Rinaldi, le très traditionnel Borgogno, Einaudi et Commendatore Burlotto.

http://www.giovannicurcio.com/le-vin-decante-par-sebastien-ferrara-marchesi-di-barolo/

Giovanni Curcio

adaptation par Mathias di Lauro Sanseverino

Sommelier au restaurant Lucas Carton à Paris. Ses passions: le vin, la viticulture, les voyages dans les vignobles et la gèographie des vignes; ...ah oui, les cèpages!

Seguici – Suivez nous

Tag

CATEGORIE/catégories