Connect with us

Storie - Histories

Carnet de Voyage d’un passionné de vin N.5. Un climat d’exception: Rio Sordo, toujours Barbaresco, encore le Piemont

Giovanni Curcio

Published

on

Prenons maintenant ensemble la direction des vignes, qui se situe au sud du village de Barbaresco, proche de la commune de Treiso, plus précisément le cru de Rio Sordo.

En regardant la carte des crus, de cette magnifique appellation, et plus en détail le village de Barbaresco même, on remarque une grande parcelle occupant une colline entiere: c’est justement Rio Sordo.

De la grandeur de Rabajà et Martinenga dont nous avons déjà parlé (ci-dessus les liens); cette colline à la spécificité d’avoir des sols plus complexes que ses voisines.

http://www.giovannicurcio.com/carnet-de-voyage-dun-passione-de-vin-barbaresco-martinenga/

Se développant sur des marnes parfois un peu sableuses, les vins et les raisins de Rio Sordo ont toujours été recherchés par les médiateurs de la vigne. Il faut savoir que le négoce était l’activité principal de la région.

Parmi les propriétaires célèbres: Produttori di Barbaresco, Fratelli Brovia, Cascina delle Rose.

Ce fameux cru donne un vin très structuré, à la robe intense et homogène. Du côté ofalctif, un nez riche et opulent sans oublier cette bouche somptueuse avec un gras subtil et une palette riche.

Pourquoi ne pas l’accompagner des Ravioles della Val Varaita .

Elles n’ont que de nom “Ravioles”. En réalité, ce sont des gnocchi préparés à base de pommes de terre, de tomino di Melle (tomme typique du Piémont), de farine, d’oeufs et de noix muscade.

Buon Appetito!

Giovanni Curcio

Adaptation Mathias di Lauro Sanseverino

Sommelier au restaurant Lucas Carton à Paris. Ses passions: le vin, la viticulture, les voyages dans les vignobles et la gèographie des vignes; ...ah oui, les cèpages!

Seguici – Suivez nous

Tag

CATEGORIE/catégories