Connect with us

Degustazioni - Dégustations

Villa Bucci est l’un des producteurs de vin les plus historiques d’Italie et surtout l’un de mes préférés. Déjà en 1700, elle était impliquée dans l’agriculture avec la culture du blé, de graines de toutes sortes, des betteraves à sucre, des tournesols et diverses oliveraies. dégustés…par Sebastien Ferrara

Sebastien Ferrara

Published

on

Villa Bucci est l’un des producteurs de vin les plus historiques d’Italie et surtout l’un de mes préférés.

Déjà en 1700, elle était impliquée dans l’agriculture avec la culture du blé, de graines de toutes sortes, des betteraves à sucre, des tournesols et diverses oliveraies.

La Villa Bucci s’étend sur une propriété de 340 hectares dont 30 sont destinés à la vigne, à la fois dans l’appellation Castelli di Jesi classico et  Rosso Piceno où sont produits Sangiovese et Montepulciano.

Le siège social de la société se trouve précisément à Ostra Vetere, dans la province d’Ancône.

Depuis de nombreuses années, j’ai un bon rapport avec Ampelio Bucci, avec qui j’échange des informations précieuses sur les millésimes, le terroir, les parcelles et d’autres détails. Cet échange riche me permet d’avoir une vision à 360 degrés, et de comprendre ce que je déguste dans mon verre.

Parmi elles, il y a le fait que les six vignobles sont situés à des altitudes et des expositions très diverses.

Le plus jeune vignoble San Sebastiano porte le nom de mon grand-père (à qui je dois ma passion pour le vin) et se trouve dans la commune de Serra de Conti, comme le plus âgé, 55 ans, Montefiore. Les autres vignobles ont de 20 à 50 ans sur deux autres communes.

Parmi les facteurs positifs du bon âge de la vigne, il y a le fait que les racines sont profondes et donc le ceps en profite de l’humidité, même en période de longue sécheresse. Le sol (dit Ampelio) a aussi son importance; il est composé d’argile et de calcaire. Certes l’argile est essentielle car elle absorbe l’eau et retient de nombreux sels minéraux utiles à la vigne, mais le calcaire l’est également. Effectivement, il aide les vignes dans leurs processus biochimiques en apportant de la structure, notamment aux vins blancs.

Les vendanges sont réalisées strictement à la main et de grands fûts, certains même centenaires, accueillent le jus pour uniquement pour garantir une micro-oxygénation délicate.

Verdicchio Riserva a été produit pour la première fois en 1983 et ne le sera que les meilleures années.

J’ai eu la chance de déguster presque l’ensemble des millésimes produits par Verdicchio Villa Bucci. Voici certaines de mes impressions.

2015: il est entièrement dédié aux fruits mûrs mais frais, un nez délicat et parfois avec des notes montagnardes de pin, de muguet. Vintage fermé, timide, il a besoin de temps, mais peut aussi s’apprécier jeune.

2010: un magnifique millésime. Le nez a un fruit délicat et très agréable. Par moments, un peu oriental, c’est la note d’anis qui me frappe. La bouche est légère, pulpeuse, savoureuse et longue.

2005: il semble très complexe. Un fruit à la fois précis et mûr, maintenu par une belle acidité et une bonne structure. Le millésime était très froid, mais le résultat est bon.

1997: en remontant un peu plus loin, j’ai de merveilleux souvenirs de ce millésime. Maintenant un jaune vivant, brillant, étincelant! Des notes d’ananas, de fruits exotiques et d’anis mais plus vives que 2010. En bouche, il est enveloppant et doux en équilibre sur chaque composant, salé et avec une finale longue.

1990: Explosif, minéral et tendu. La structure des vieilles vignes n’a pas baissé, car elle est un soutien pour ces vins à mesure qu’ils vieillissent et grandissent. A mon avis, ce millésime est généreux et ample.

1988: Quel âge avez-vous? 32! c’est vraiment énorme. L’oxydation est imperceptible et est immédiatement balayée sans défauts. Nous avons attendu un peu (10 minutes) service pas trop frais. Ainsi, il s’est ouvert sur des notes d’amande, de miel, de feuilles de thé moelleuses. En bouche se replie sur des fruits secs, des fruits confits et du biscuit très beurré, un beurre que l’on retrouve dans les grands blancs de Bourgogne ( ce n’est pas une comparaison). Pour Ampelio, c’est l’un des vins les plus simples, mais ensemble nous convenons qu’il a une complexité admirable. Ces Verdicchi, je tiens à le préciser, ne sont pas si simples. Ils sont structurés et doivent être attendre longtemps pour être appréciés dans leur ensemble.

Si je ne me trompe pas, les millésimes non produits décrits par Ampelio étaient: 1984,1986,1989,1991,1993,1996,2002,2011.

La Villa Bucci a relancé la vigne de Verdicchio et l’a accompagné dans le monde, témoignant que de grands vins blancs peuvent également être produits en Italie.

Sebastien Ferrara

Directeur et Sommelier

Restaurant Enrico Bartolini Mudec

Milan

https://www.instagram.com/sebastien_ferrara/?hl=it

Sebastien Ferrara è il direttore e sommelier del Ristorante Enrico Bartolini Mudec, 3 stelle Michelin a Milano. Ha effettuato eccellenti esperienze lavorative in Francia, Inghilterra e Svizzera per diversi anni nel settore della ristorazione.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Mon fromager m’a conseillé du Severac – Giovanni Curcio

Leave a Reply

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.

Seguici – Suivez nous

Tag

CATEGORIE/catégories