Connect with us

Storie - Histories

Je veux du soleil.

Giovanni Curcio

Published

on

Depuis cette semaine, nous partageons des histoires sur le vin italien et surtout sur le Piémont, mais j’ai souhaité retourner à Napa en Californie.

C’est une région embrassée par le soleil, avec des températures climatiques qui dépassent celles du Bordeaux Médoc, et avec un sol purement volcanique, des zones composées de débris, qui proviennent principalement des différentes montagnes dont regorgent la région de Napa. Ces débris sont évidemment transportés par des vents très importants.

Commençons par Chiles Valley, une AVA de 400 hectares, située dans une zone intérieure. Chiles est peu connue, et ce depuis 1999. Il produit péniblement des vins assez robustes et faciles à boire tous les jours. Bien qu’il s’agisse d’un bon territoire, il ne faut pas s’attendre à des vins très raffinés ou élaborés.

Pope Valley n’est pas une AVA même si beaucoup pensent qu’elle devrait l’être. Elle est située à l’est de Chiles AVA et produit principalement des raisins noirs de type Bordeaux tels que: petit verdot, cabernet sauvignon etc.

Des maisons comme Louis Martini, St Supery et Cosentino y sont présentes.

Nous terminons en nous déplaçant entre Atlas Peak AVA, non loin d’Oakville: Pritchard Hill.

Ce n’est pas une AVA même si des maisons comme Colgin, David Arthur, Chappellet résident ici. Ce sont des vins riches, intenses et d’une grande complexité.

Si vous voulez découvrir les vins du nouveau monde, mais souhaitez rester dans le goût européen, eh bien Napa est peut-être fait pour vous.

Giovanni Curcio

adaptation par Mathias di Lauro Sanseverino

Sommelier au restaurant Lucas Carton à Paris. Ses passions: le vin, la viticulture, les voyages dans les vignobles et la gèographie des vignes; ...ah oui, les cèpages!

Click to comment

Leave a Reply

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Seguici – Suivez nous

Tag

CATEGORIE/catégories